Imprimer cette page
15/04/2019

Bien manger pour bien vieillir

Au cours du temps, les besoins nutritionnels évoluent. Lorsque l’on vieillit, certains deviennent plus importants alors comment s’adapter ?

Notre organisme a toujours autant besoin de fruits et de légumes, de féculents mais nécessite des apports plus importants en protéines et en produits laitiers. Le sel, les matières grasses et les sucres restent à limiter dans l’alimentation. Garder un mode de vie actif est aussi une grande recommandation.

Pour maintenir une bonne santé musculaire, c’est important de consommer des protéines 1 à 2 fois par jour : viande, poisson (dont des poissons gras pour le rôle protecteur des omégas 3) ou des œufs.

Comme au très jeune âge, lorsque l’on vieillit, les besoins en calcium augmentent. Le calcium permet de garder les os solides. Variez lait, yaourts et fromages (misez sur la diversité) pour un apport adapté en calcium : 3 à 4 produits laitiers par jour.

D’autres besoins ne changent pas : boire 1,5 L d’eau par jour est toujours recommandé même si la sensation de soif diminue. Le thé, les tisanes ou les potages participent à l’hydratation de l’organisme. Associée à des fibres (le pain complet, les pâtes et le riz complets ou les légumes et les fruits), le transit intestinal se porte mieux. Les fruits et légumes doivent rester à la base de votre alimentation : 5 portions par jour (1 portion c’est 80 g ou une poignée de fruit).

A contrario, limitez le sel, parfois en excès dans notre alimentation. Les autorités publiques de santé recommandent un apport de 5g par jour de sel. Sans exclure le sel de son alimentation, essayez de le réduire progressivement le sel pour habituer le palais sans trouver les plats fades. Misez sur les épices et les herbes aromatiques pour parfumer les plats.

Même si l’appétit a tendance à diminuer : conservez vos 3 repas par jour, même plus légers. Pensez aux petites collations dans la journée ou encore à enrichir vos plats (fromages sur les pâtes ou des œufs dans le gratin). La variété dans chaque famille d’aliments (pâtes, riz, semoule, pommes de terre dans les féculents, variété des fromages, diversité des viandes ou encore saisonnalité des fruits et légumes) ou dans les modes de préparation permet aussi de rompre la monotonie et prendre plus de plaisir à manger.

Continuer à pratiquer une activité physique est également essentiel pour bien vieillir. La marche est un bon moyen de rester dynamique. Entretenir un potager, des herbes aromatiques permet d’avoir un plaisir spécial à cuisiner avec des produits frais.

A consulter :

Crédit photo : L'équilibre almentaires pour les seniors

Dernière modification le 15/04/2019