Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
22/06/2018

Dates de péremption : les réponses à toutes vos questions

Présente sur nos aliments, la date limite de péremption est une information essentielle pour savoir si le produit alimentaire est encore consommable ou s’il a droit à un aller direct à la poubelle. Elle n’a pas la même signification selon les denrées. N’achetez plus sans savoir !

DLC alimentation_date_peremption_CLCVQu’est-ce que la date limite de consommation (DLC) ?

La DLC concerne les produits frais et périssables comme la viande, les plats cuisinés ou les produits laitiers. Elle indique la date à partir de laquelle le produit devient impropre à la consommation et peut donc présenter un danger immédiat pour la santé. En effet, si vous consommez ce produit une fois la date dépassée, vous courez le risque d’une intoxication alimentaire. Il ne faut donc pas consommer les produits dont la DLC est dépassée et leur commercialisation est interdite.

En pratique : on retrouve les mentions « A consommer jusqu’au… » « A consommer jusqu’à la date figurant… » suivies du jour, du mois et éventuellement de l’année. Elles peuvent être accompagnées de la température de conservation à respecter


DLU0 alimentation_date_peremption_CLCVQue signifie la date de durabilité minimale ou DDM ?

La DDM remplace l’ancienne DLUO (date limite d’utilisation optimale). Elle est présente sur les produits peu périssables comme les produits d’épicerie (café, biscuits, etc.), les conserves, les boissons de type sodas ou le lait en brique. Elle indique la date à partir de laquelle le produit risque de perdre une partie de ses qualités gustatives et nutritionnelles sans devenir toxique. Passée cette date, le commerçant peut maintenir le produit à la vente et vous pouvez toujours le consommer sans danger, mais la tablette de chocolat oubliée dans le placard peut avoir moins de goût et votre café moins d’arôme.

En pratique : on observe les mentions « A consommer de préférence avant le … » suivie du jour et du mois ou « A consommer de préférence avant fin … » suivie du mois et/ou de l’année.

 

Tous les aliments sont-ils concernés ?

La DLC et la DDM ne sont pas obligatoires pour tous les aliments. Seuls les produits préemballés doivent présenter ces renseignements. Ainsi, les fruits et les légumes frais non transformés ne sont pas concernés par cette obligation. D’autres cas d’exemption existent comme le vin, les vinaigres, le sel de cuisine et le sucre solide.

Comment sont-elles déterminées ?

En constante évolution, notamment du point de vue microbiologique, les produits sont testés en laboratoire pour déterminer leur durée de vie (tests de croissance microbiologique, de vieillissement, calculs et simulations de l’altération d’un produit selon des conditions données). Les résultats permettent de déterminer leur DLC ou leur DDM.

Que faire si j’ai acheté une denrée périmée ?

Si vous avez acheté une denrée dont la DLC est dépassée, l’enseigne est en tort car elle a l’obligation de la retirer des rayons et de la détruire. Présentez-vous chez le commerçant muni de votre ticket de caisse pour en demander le remboursement ou l’échange. Vous pouvez également écrire au responsable du magasin et adresser une copie à la Direction départementale de protection de la population (DDPP). Elle pourra, le cas échéant, diligenter des contrôles dans le magasin.

CLCV 

La date de durabilité minimale pour les oeufs est fixée au 28e jour après celui de la ponte. Un œuf est extra-frais jusqu’au neuvième jour après la ponte.


Mode et durée de conservation

Tant que les produits ne sont pas ouverts, veillez à les conserver selon les recommandations du fabricant : respectez la chaîne du froid, la température adéquate pour les produits congelés ou encore conservez les aliments qui le nécessitent à l’abri de la lumière ou au sec.

Une fois que l’emballage est ouvert, attention. Que la date soit une DLC ou une DDM, la durée de conservation du produit est forcément écourtée. Les fabricants apportent souvent une précision sur ce point. Par exemple, après ouverture, une brique de lait UHT devra être conservée au réfrigérateur et consommée dans les trois jours.

De la même façon, un produit altéré (moisissures, odeur ou couleur suspecte) ne doit pas être consommé, et cela même si la date est encore bonne.

28e

Dernière modification le 31/07/2018