Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
23/10/2019

Nutri-Score : le point deux ans après son lancement

Créé pour informer et guider le consommateur, deux ans après ses débuts, le Nutri-Score s’affiche sur de plus en plus de produits alimentaires. Une bonne nouvelle pour les consommateurs qui recherchent de plus en plus des informations nutritionnelles claires.

Face à la diversité de l'offre alimentaire, le Nutri-Score simplifie la lecture et la compréhension de l'intérêt nutritionnel d'un aliment en un coup d'œil. Les consommateurs ne s’y sont pas trompés et le plébiscitent.

L’étude de Santé publique France sur la connaissance et la perception des Français à l’égard du logo Nutri-Score montre que pour 4 personnes sur 10 connaissant le logo, il influe sur leurs choix. Il y a un an ils étaient à peine 3 sur 10.

Parmi les consommateurs informés sur le logo, près d’un quart estime que le Nutri-Score a changé certaines de leurs habitudes alimentaires.

De plus en plus visible dans les rayons

Si le Nutri-Score est aujourd'hui le système retenu par plusieurs États membres (France, Belgique, Espagne, etc.), il n'en reste pas moins, réglementation européenne oblige, facultatif. Les industriels n’ont donc aucune obligation légale de l'afficher sur leurs produits. Si le fabricant choisit de ne pas l'apposer, il n’existe alors pas d’autre moyen de connaître la qualité nutritionnelle des produits que de lire attentivement toutes les mentions qui figurent sur l’emballage.

Les professionnels semblent jouer le jeu. L’utilisation du Nutri-Score et sa visibilité sur les lieux d’achat sont passées de 36 % en avril 2018 à 65 % en mai dernier. Aujourd’hui ce sont plus de 180 industriels et de distributeurs qui l’utilisent. 

Une pétition pour rendre obligatoire le Nutri-Score

L’étude de Santé publique France constate que près de 9 Français sur 10 se disent favorables à ce qu’il devienne obligatoire. La CLCV s’associe à l’initiative citoyenne européenne « Pro-Nutri-Score » pour demander à la Commission de rendre obligatoire le Nutri-Score sur les produits alimentaires dans l’Union européenne. Nécessitant un million de signatures pour aboutir, la CLCV appelle l'ensemble des consommateurs à soutenir la démarche en signant cette pétition sur le site officiel et sécurisé de la Commission européenne : pronutriscore.org

 

Le Nutri-Score en bref

A, B, C, D ou E
Il propose une information simplifiée et complémentaire à la déclaration nutritionnelle obligatoire fixée par la réglementation européenne. Il classe les produits en cinq catégories, de A à E, identifiées par cinq couleurs différentes, du vert foncé à l’orange foncé. La catégorie à laquelle appartient l’aliment est mise en exergue sur le logo par une lettre plus grande.

Une portion de 100 gNutriscore logo
Le score prend en compte pour 100 grammes de produit, la teneur en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) et en nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel). Après calcul, le score obtenu par un produit permet de lui attribuer une lettre et une couleur. A quelques exceptions près (herbes aromatiques, thés, cafés, etc.), tous les produits transformés sont concernés. Il pourra également être apposé sur les boissons, exceptées celles qui sont alcoolisées.

Quels sont les produits concernés ?
Le Nutri-Score peut s’afficher sur les aliments transformés, excepté les herbes aromatiques, thés, cafés, levures...  Ainsi que toutes les boissons, excepté celles alcoolisées. Notez qu’en sont exemptés, les produits dont la face la plus grande a une surface inférieure à 25 cm².