Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Origine de la viande et du lait dans les produits transformés

La CLCV interpelle le président de la Commission européenne.

rayon surgelesD’après une enquête européenne, 70% des consommateurs européens souhaitent connaître l’origine de leurs aliments [1]. Et la demande est encore plus forte lorsqu’il s’agit de produits alimentaires à base de viande ou de lait [2],[3]. C’est pourquoi depuis 2013, la CLCV demande que les consommateurs puissent connaître l’origine des principaux ingrédients des plats cuisinés et des préparations à base de viande et de lait.

Actuellement, la possibilité d’informer ou pas le consommateur sur l’origine est laissée au bon vouloir des fabricants. Et trop souvent, dans notre pays, l’origine n’est mentionnée que lorsqu’elle valorise le produit. Par exemple, sous la forme d’un des logos « Viandes de France ». De ce fait, cette indication répond plus à une stratégie de communication de la marque ou du distributeur qu’à une réelle volonté d’informer le consommateur.

Nous avons donc accueilli favorablement la proposition des ministres Stéphane Le Foll (Agriculture) et Emmanuel Macron (Économie) de tester en France un étiquetage obligatoire de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés. Ce texte a été notifié à la Commission Européenne courant février. Formellement, celle-ci a jusqu’au 15 mai 2016 pour faire connaitre sa position.

Face à la levée de boucliers d’un certain nombre d’industriels du secteur, le BEUC (le Bureau européen des unions de consommateurs), la CLCV et l’UFC Que Choisir ont adressé à Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne un courrier soutenant l’initiative française. Nous considérons en effet que le projet de décret français est pleinement conforme au règlement européen sur l'information du consommateur (INCO) et qu’il permet de répondre enfin de répondre à ce que les consommateurs français attendent. C’est-à-dire savoir précisément d’où vient la nourriture qu’ils mettent dans leur assiette.

Les eurodéputés de la commission de la sécurité alimentaire ont rappelé fin mars 2016 leur soutien en faveur de l'introduction d'un étiquetage obligatoire du pays d'origine pour toutes les viandes, la viande dans les aliments transformés, le lait, le lait utilisé comme ingrédient dans les produits laitiers, les denrées alimentaires non transformées, les produits comprenant un seul ingrédient et les ingrédients constituant plus de 50 % d’une denrée alimentaire.

Cette résolution non contraignante sera mise aux voix en plénière pendant la session d'avril ou de mai à Strasbourg.



[2] Commission européenne (2013). Report on mandatory origin labelling for meat used as an ingredient in processed foods.

[3] Commission européenne (2015). Report on mandatory origin labelling for milk and milk used as an ingredient in dairy products.