Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Utilisons des produits sûrs

Quelques réflexes permettent, au moment de l’achat et avant de consommer les aliments, de vérifier qu’ils sont frais et sains.


Pour les aliments emballés, il est important de vérifier les dates limites. Selon les produits il y a deux types de dates :

La date limite de consommation (DLC)

DLCElle se reconnait à ces mots : « A consommer jusqu’au… ».

Elle figure sur les produits périssables : viande, œufs, produits laitiers, plats cuisinés...  Elle est accompagnée de la température de conservation ce qui permet de savoir où stocker le produit dans le réfrigérateur (Soyons attentifs à la chaîne du froid).

Aucun produit ayant dépassé sa date limite de consommation ne peut être commercialisé. 

Nous ne devons pas consommer des denrées après leur DLC car nous courrons le risque d’une intoxication alimentaire.

La date de durabilité minimale (DDM)

DLUOElle se reconnait à ces mots : « A consommer de préférence avant le :… ». Avant l'entrée en vigueur de réglement INCO, en décembre 2014, on parlait de DLUO ou Date limite d'utilisation optimale. 

Elle figure sur des denrées peu périssables, comme le lait UHT, l’huile et les conserves...

Elle nous indique que, passée cette date, le produit risque de perdre en qualité, sans pour autant devenir dangereux.

Il n’y a pas de risque à consommer des denrées dont la DDM est dépassée, même si leur goût et leur valeur nutritionnelle peuvent être légèrement altérés. C’est pourquoi des produits dont la DDM est dépassée peuvent se trouver en vente.

Sur certains produits, la date et la mention « à consommer de préférence avant le » peuvent ne pas figurer côte à côte.

 

Attention, que la date soit une DLC ou une DDM, une fois que l’emballage est ouvert, la durée de conservation du produit est forcément écourtée. Les fabricants apportent souvent une précision sur ce point. Par exemple, après ouverture, une brique de lait UHT devra être conservée au réfrigérateur et consommée dans les trois jours. 

 

 

Certaines denrées emballées sont dispensées de dates limites car elle ne sont pas périssables : c'est le cas du sucre, du sel, des vins et des alcools, du vinaigre ou des chewing-gums.

Il est aussi important d’être attentif au bon état des emballages. Evitons les produits dont les emballages sont mal scellés, déformés ou portent des traces de condensation et signalons les aux responsables des magasins.

 

  • Si vous remarquez qu’une boîte de conserve est déformée, et en particulier bombée, ou si elle dégage une odeur suspecte, ne la consommez pas. Cela peut être le signe d’une contamination par une bactérie (Clostridium Botulicum) qui se multiplie en absence d’air et est particulièrement toxique. Il est recommandé de le signaler au commerçant concerné.
  • Par ailleurs, si vous réalisez vous-mêmes des conserves ou des charcuteries maison, veillez à prendre toutes les précautions nécessaires à leur bonne stérilisation.

Les produits non emballés ne portent pas de date limite de consommation

Qu’il s’agisse de produits frais (fruits, légumes, poisson, viande), vendus à la coupe ou de préparation « traiteur », seul l’aspect, et parfois l’odeur, peut vous alerter sur un défaut de fraîcheur.

Les fruits et légumes doivent être lavés, surtout si nous les consommons crus. Cela permet de limiter le risque de contamination par des microorganismes et de d’éliminer, au moins en partie, les éventuels résidus de pesticides.

Durée de conservation des aliments au réfrigérateur et congélateur

 durée conservation frigo

 

durée conservation congel