Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Le Maïs doux

Céréale ou légume ?

Sous le nom de maïs doux, on trouve commercialisées différentes variétés de maïs sucré Zea mays saccharata, cueillies jeunes. En France, le maïs doux est cultivé depuis les années 80. Il devient rapidement « à la mode » et nous consommons désormais toute l’année du maïs doux en conserve. Actuellement, c’est la saison pour découvrir sur les étals le maïs doux vendu en épis frais.

Bien sûr, il appartient à la même famille que le maïs-grain, la céréale originaire d’Amérique du Sud. Cependant, le maïs doux n’est ni vraiment une céréale, ni tout à fait un légume ! Plus riche en eau que le maïs-grain (70% contre 15%), le maïs doux est bien moins riche en eau que la plupart des légumes. De ce fait, il est aussi plus énergétique. Un vrai casse-tête pour savoir s’il faut le comptabiliser dans les féculents ou parmi les 5 fruits et légumes quotidien ! Et pour cause ! Il est aussi riche en glucides que les pommes de terre, mais moins en amidon et davantage en sucre. Bien pourvu en fibres, en vitamines (surtout du groupe B) et en minéraux (principalement en magnésium), le maïs doux est plus riche en protéines et même dans une certaine mesure en lipides (en majorité des acides gras insaturés) que les légumes frais.

Le maïs doux en épi frais est présent sur les étals français pendant une courte période allant d’août à septembre. Il est alors en général commercialisé avec ses feuilles. Celles-ci doivent être vertes et bien lisses, et les grains bombés, signes que l’épi n’a pas commencé à se dessécher. Après la récolte, la texture et la saveur du maïs se modifient. Il est donc préférable de ne pas tarder à le consommer. Il peut néanmoins être gardé dans le bac à légumes du réfrigérateur quelques jours.

Les épis de maïs doux se cuisent à la vapeur, dans de l'eau bouillante ou bien grillés sur le barbecue ou dans le four. On peut aussi les préparer très rapidement au micro-ondes, sans en enlever les feuilles protectrices : les grains gardent toute leur saveur et deviennent très moelleux. Il suffit alors de les grignoter « façon western » en accompagnement d’une viande.

Le reste de l’année, vous trouverez des épis cuits sous vide (à passer au four ou à réchauffer) et des grains en conserve. Si nous avons pris l’habitude d’ajouter à nos salades les petits grains jaunes ou blancs, n’hésitons pas à les consommer également chauds. Les anglo-saxons les incorporent dans des soupes, dans des galettes

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA