Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Fruits et légumes : en voulez-vous ? En voilà !

Le slogan « Au moins 5 par jour » est facile à retenir mais pas toujours évident à mettre en pratique, même pour un consommateur que les fruits et légumes ne rebutent pas.  

Compter les fruits et légumes est en effet un exercice délicat. Chacun conçoit qu’une cerise ne vaut pas une pomme ou qu’un radis compte moins qu’une tomate, mais sans vraiment savoir comment évaluer sa consommation. 

Les professionnels de l’agroalimentaire, eux, semblent avoir la réponse… du moins si l’on en croit la multiplication des produits censés contribuer aux apports en fruits et légumes. 

Nous vous donnons ici notre éclairage sur les mentions que vous rencontrez le plus souvent et sur les catégories de produits les plus concernées. Et pour y voir clair sur les conseils relatifs aux fruits et légumes, nous vous invitons à consulter notre rubrique fruits et légumes.

Portions : le grand bazar

Une gourde de compote Andros équivaudrait à une portion de fruits et légumes recommandée. Une part de plat cuisiné Maggi aussi, idem pour deux pots du dernier yaourt Yoplait aux fruits, etc… 

Pour en savoir plus sur ces équivalences, nous vous proposons un tour d’horizon des principaux produits qui y ont recours.

• Plats cuisinés et soupes

Au rayon des plats cuisinés, Maggi communique fort sur les apports en légumes de ses produits, avec la mention "Riche en légumes" et en précisant "Par assiette, 1 des 5 portions journalières de fruits et légumes recommandées par les nutritionnistes."

Mais Nestlé, propriétaire de Maggi, n'est pas très regardant sur la définition de ces portions. 

En comparant trois plats censés apporter une des cinq portions quotidiennes de fruits et légumes, nous avons en effet eu la surprise de découvrir trois quantités nettement différentes de légumes ! Avec un écart allant du simple au triple… 


Nom du produit

Gratin façon courgettes farcies

Gratin façon tomates farcies

Légumes du soleil façon flan

Quantité de légumes (en %)

13.5 %

24.5%

43.5%

Quantité de légumes (par assiette)


42 grammes


75 grammes


130 grammes

 

Rappelons, qu'au sens où l'entend le Programme National Nutrition Santé, une portion de fruits et légumes correspond à 80 grammes. Sur les trois plats considérés, un seul est conforme à cette définition !

Nestlé réagit

Suite à nos critiques sur les quantités de légumes dans ses plats cuisinés, Nestlé, propriétaire de la marque Maggi, nous a apporté des précisions sur ses recettes.

Pour le "Gratin façon tomates farcies", l'industriel nous a communiqué les quantités d'oignons et de concentrés de tomates qui n’étaient pas mentionnées sur l'étiquetage. D’après ces chiffres, il y a 110 grammes de légumes par assiette. Le plat apporte donc plus qu’une portion de légumes, même si cela n’est franchement pas évident à la lecture de l’étiquetage.

De même, il y aurait en fait 143 grammes de légumes dans une assiette de "Légumes du soleil façon flan".

Compte tenu de l'accent mis sur l’apport en légumes de ces produits, il nous semblerait normal que l'étiquetage indique clairement les quantités totales de légumes. Suite à notre article, Nestlé a d’ailleurs affirmé vouloir améliorer ce point.

En ce qui concerne le « Gratin façon courgettes farcies », les choses sont un peu moins claires. Même en comptant les oignons et les tomates, Nestlé a reconnu que le produit n’apportait pas tout à fait une portion de légumes. Le fabricant affirme avoir pris en compte ce problème et retravaillé sa recette pour atteindre 84 grammes de légumes par assiette. Nous nous assurerons prochainement que cette nouvelle recette avec son nouvel étiquetage ont bien remplacé le produit que nous avions épinglé.

(publié le 10/08/08)

Du côté des soupes,

nous avons été surpris de constater que Knorr, Maggi, Liebig et Herta rangent tous la pomme de terre parmi les légumes.

Pourtant, les nutritionnistes la considèrent comme un féculent et précisent qu’elle n’est pas à comptabiliser dans les « 5 fruits et légumes ».

Du coup, nous restons sceptiques quand Liebig annonce qu’une assiette de PurSoup’ « 8 légumes et noix de muscade » couvre « 45 % des besoins quotidiens en légumes ».

D'autant plus que le premier des 8 « légumes » retenus par le fabricant est justement la pomme de terre.

L'ambiguïté est la même pour le "Mouliné de légumes variés" de Knorr.

• Les compotes

Comme en témoignent les rayons qui leur sont désormais dédiés dans les grandes surfaces, les compotes, notamment les versions en gourde, rencontrent un franc succès. 

Les principales différences entre produits portent sur la taille des gourdes, de 90 à 120 grammes pour les formats maxi, et sur la présence ou non de sucre ajouté. 

Sur un grand nombre de produits, les fabricants indiquent qu’une gourde représente une des cinq portions quotidiennes de fruits et légumes.

Cette équivalence est discutable lorsque les fabricants ajoutent du sucre.

Elle nous paraît particulièrement contestable dans le cas de la Pom’potes Energy de Materne beaucoup plus calorique et sucrée qu’une portion de fruit (Voir notre carton rouge).

• Les jus et autres boissons à base de fruits

Pour des jus de fruits sans sucre ajouté, l’équivalence entre un verre et l'une des cinq portions quotidiennes de fruits et légumes est fondée. 

En revanche, les nectars auxquels les fabricants ajoutent du sucre ne sont pas à assimilables à des fruits.

On voit apparaître depuis peu des boissons à base de concentrés de fruits et légumes : Knorr Vie, Tropicana Vita Duo, etc...

Bien que sans sucre ajouté, ces boissons sont plus caloriques que les jus de fruits.

 Un jus d’orange apporte en général 45 kcal pour 100 mL alors que les petites fioles contiennent souvent entre 65 et 75 kilocalories.

D'ailleurs, les fabricants restent prudents et, en général, ne proposent pas d'équivalence entre leur produit et une portion de fruits et légumes. Une exception toutefois : Auchan qui signale, mais sans vraiment l'expliquer, qu'une gourde correspondrait à une demi portion de fruits et légumes... 

Rappelons que consommés sous forme de boissons, les fruits et légumes sont digérés et assimilés  plus vite et n’ont donc pas le même effet sur la satiété.

 Pour une meilleure régulation de l’appétit au long de la journée, les nutritionnistes conseillent généralement de se limiter à un verre de jus, les autres fruits et légumes étant consommés sous forme solide.

Les jus et les boissons à base de concentrés peuvent nous aider à consommer plus de fruits et légumes mais, attention, ils ne peuvent pas les remplacer totalement !

• Yaourts aux fruits

Dans la plupart des yaourts aux fruits, on trouve des teneurs en fruits comprises entre 5 et 10%, c'est-à-dire 6 à 12 grammes de fruits par pot de yaourt.

On est donc loin des quatre vingt grammes de fruits d’une portion. 

Yoplait cherche à se démarquer avec son produit baptisé « Ma portion de fruits » à base de yaourt et de fruits cuits.

Le produit est proposé en pots de 140 grammes soit 12% de plus qu’un yaourt classique.

Il faut en consommer deux pour avoir les 100 grammes de fruits annoncés sur l’emballage.

 

Et il vaut mieux savoir que la « portion de fruits » selon Yoplait, c’est aussi : 

  • 37 grammes de sucre, soit plus d’un tiers des besoins journaliers, alors que 100 grammes de fruits contiennent seulement 10 g de sucre en moyenne ;

  • 230 kilocalories, alors que 100 grammes de fruits apportent seulement 50 kcal en moyenne.

Attention au prix !

La multiplication de nouveaux produits à base de fruits et légumes ne doit pas nous faire oublier leurs prix.

Il est en général beaucoup plus élevé que celui des fruits et légumes frais ou même surgelés ou appertisés.

Voici quelques exemples (sur la base de relevés en mai 2008): 

Quantité de fruits et légumes par kilo (litre) de produit Prix en euro d'un kilo (litre) de produit   Prix en euro du kilo de fruits et légumes
Andros pocket Pomme nature (compote) 950 g 5.8 6.1
Knorr Vie (boisson) 2000 g 7.5 3.7
Materne mousse de fruits 900 g 9.3 10.3
Sauce Panzani « Objectif 5 légumes » 1050 g 10.8 10.3
Yoplait « Ma portion de fruits » 360 g 3.6 10.1

On le voit, les fruits et légumes frais dont les prix sont le plus souvent compris entre 2 et 4 euros le kilo sont bien meilleur marché !

Des fruits, mais pas vraiment "nature"...

Les fruits présents dans les biscuits ou les céréales pour petit-déjeuner ne sont pas des fruits « nature », ils sont le plus souvent « préparés » pour pouvoir être incorporés dans le produit.  

Dans les biscuits par exemple, les fabricants utilisent des concentrés de fruits qui sont obtenus en enlevant environ 80 % de l’eau du fruit. Cent grammes d’un tel concentré contiennent nettement plus de sucre, et donc de calories, que cent grammes de fruits. 

Malgré ces différences importantes, quelques pourcents de concentré de fruits dans les biscuits donnent lieu à une communication parfois bien tapageuse.

Ainsi, les flûtes Paille d’or Abricot de Lu, autoproclamées « riches en fruits », contiennent en fait moins de 9 % de « fruits préparés », sous forme de purée d’abricot concentrée (7.4%) et de jus d’abricot concentré (1.3%).

Cette même confusion se retrouve dans les pourcentages de fruits annoncés sur le devant des emballages. 

C’est par exemple le cas dans les Sprits aux figues de Delacre qui annoncent « plus de 20 % de fruits ».  

Là aussi, c’est du concentré de figues qui est utilisé mais Delacre ne prend même pas la peine d’indiquer en quelle quantité. On peut simplement lire, dans la liste des ingrédients, que le concentré de figue est « équivalent à 20.1% de figues ». On admirera au passage la précision, à la virgule près, du pourcentage. Sans elle, Delacre ne pourrait pas revendiquer « plus de 20 % de fruits » dans son biscuit… 

Mais que faut-il donc comprendre de l’expression, pour le moins obscure, « équivalent  à 20.1% de figue »? Grosso modo, cela signifie que, si l’on avait pas utilisé le concentré mais les figues dont il est issu, alors il y aurait en effet 20.1 % de figues dans le biscuit…

Bref, une logique bien tortueuse et guère transparente pour le consommateur. 

Nous vous invitons donc à ne pas prendre au pied de la lettre les mentions « plus de x% de fruits » ou « riche en fruits » figurant sur de nombreux biscuits. 

Soulignons d’ailleurs que la mention « riche en fruits » ne fait pas l’objet d’une définition réglementaire spécifique et ne correspond donc à aucune teneur minimale en fruits.

Du côté des céréales pour petit-déjeuner, les fruits sont carrément déshydratés et, malgré les avalanches de fruits rouges qui ornent les paquets, ces fruits sans eau ne représentent souvent que moins de 10 % du produit.

Une mention spéciale à Jordans pour son Country Crisps avec 2% de fraises déshydratées. Nous sommes restés perplexes quant à la signification du slogan « Aux vraies fraises ». S’agit-il de préciser que Jordans ne met pas de fraises « tagada » dans ses céréales ?

 

  • Le slogan "riche en fruits" (ou en légumes) ne correspond pas à une quantité précise de fruits ou légumes dans le produit;
  • Sur de nombreux biscuits, la présence de fruits est avant tout un argument commercial. Le plus souvent, les fruits ne représentent que quelques pourcents de la recette et il s'agit de purées ou de jus concentrés très différents des fruits "nature";
  • On voit parfois que les compotes, yaourts, plats cuisinés, soupes,... seraient équivalents aux portions de fruits et légumes recommandées par les nutritionnistes. Soyons vigilants car il y a un certain nombre de dérives dans ce domaine : voir notre carton rouge et le grand bazar des portions;
  • N'oublions pas que les fruits et légumes peuvent être consommés frais, en conserve ou surgelés ! Sous ces formes, ils sont moins chers et ont des caractéristiques nutritionnelles que l'on ne retrouve pas dans les produits "à base de" ou "contenant" des fruits ou légumes. Retrouvez tous nos conseils pratiques dans : Les fruits et légumes;