Imprimer cette page

Eviter les espèces menacées de poisson

On consomme majoritairement 4 espèces de poisson (colin, cabillaud, thon, saumon) alors que de nombreuses autres espèces sont disponibles. Pour alléger la pression sur une espèce de poisson (commme la surpêche), nous pouvons varier notre consommation. La diversité de poissons le permet d'autant plus que chez les poissons aussi il existe une saisonnalité.

Voici 3 moyens de varier les espèces de poisson parmi celles qui ne sont pas menacées : 

  • merlu poissonnerie poisson clcvEtiquettable est une application pour une alimentation durable. Elle propose une section poissons où l’on retrouve les poissons non menacés, ceux qui le sont selon les zones et ceux qui sont menacés partout.
  • WWF (organisation mondiale pour la protection de la nature) propose un guide des poissons . Pour une espèce de poisson dans une zone précise, une pastille de couleur indique l’état des stocks (vous retrouvez la liste des poissons à partir de la page 34).
  • Réseau Océan Mondial, un réseau d’ONG, de musées océanographiques et de centres de recherche, a également lancé une campagne intitulée « Mr Goodfish » afin d’inciter les consommateurs à manger du poisson de manière durable. Pour chaque saison, le site mrgoodfish.fr publie une liste des espèces débarquées dans les ports français que nous pouvons consommer sans crainte de vider les océans.

En Europe, les règlementations sur la pêche sont souvent plus sévères qu’ailleurs dans le monde, la pêche électrique est désormais interdite en Europe. Cependant il existe encore une marge de progrès importante.

 

Crédit photo : Pixabay