Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

« Produit de montagne » et « Montagne »

label produit de montagneHistorique

Depuis de nombreuses années, il existe en France la mention valorisante « Montagne » dont l’usage est réglementé par plusieurs textes nationaux. On peut la trouver sur de la viande de bœuf, de la charcuterie, des produits laitiers, du miel etc.

Depuis l’application, en juillet 2014, d’un règlement européen, cette mention a évolué. Il existe donc désormais en France deux mentions valorisantes encadrées par les pouvoirs publics : la mention européenne « Produit de montagne » et la mention nationale « Montagne ».

Intérêt

Ces mentions permettent de valoriser auprès des consommateurs les produits issus des régions de montagne. Ces produits dont les coûts de production sont élevés, possèdent des caractéristiques spécifiques en termes de goût, d’arômes, de texture, etc, du fait de l’environnement dans lequel ils sont fabriqués, de la qualité des matières premières employées et des techniques et savoir-faire traditionnels. Bien que disposant déjà d'un cadre d'utilisation de la mention « Montagne » au niveau national, les autorités françaises ont œuvré pour que cette mention soit définie à l'échelle européenne de façon à ce qu'un outil permettant de mieux commercialiser les produits issus de la montagne soit reconnu.

Comment ça marche ?

La mention européenne « Produit de montagne » peut se trouver sur des produits d'origine animale tels que le lait et les produits laitiers, les œufs, le miel, les produits à base de viande, les produits d'origine végétales, etc.

Les producteurs peuvent utiliser cette mention dès lors qu'ils respectent les exigences définies dans les textes réglementaires : les matières premières et les aliments pour animaux d’élevage doivent provenir essentiellement de zones de montagne et, en ce qui concerne les produits transformés, la transformation doit également avoir lieu dans des zones de montagne.

Des dérogations existent pour certains produits. Par exemple, pour apposer la mention européenne de qualité facultative « Produit de montagne » sur le miel, il faut que le nectar et le pollen aient été collectés par les abeilles en zone de montagne. En cas de contrôle, il appartiendra à l’apiculteur de prouver qu’il a respecté cette condition. En revanche, le site d’extraction et de mise en emballage du miel peut être situé en zone de plaine.

Contrairement à l’ancienne mention « Montagne » française, le label européen produits de montagne peut coexister avec les signes officiels de qualité tels que l’Appellation d’origine contrôlée (AOC) ou protégée (AOP).

La mention nationale « Montagne » reste utilisable pour décrire les produits agricoles non alimentaires et non transformés et les denrées alimentaires autres que les vins (eaux,  liqueurs, bières, produits de la boulangerie, etc). L’ensemble des étapes de la production jusqu’au conditionnement doivent être situées dans la zone de montagne. Des dérogations peuvent être accordées notamment lorsque des conditions techniques imposent un conditionnement hors de la zone.

Quelle crédibilité ?

La DGCCRF est chargée de veiller au respect des exigences établies pour ces mentions et de s’assurer que l’utilisation du label n’est pas de nature à induire en erreur le consommateur.

A la différence des signes de qualité, ces mentions ne font pas l'objet d'une certification indépendante ce qui peut amoindrir leur crédibilité auprès des consommateurs. De plus, il n'existe pas de logo officiel pour cette mention valorisante, ce qui en limite la reconnaissance par le consommateur.