Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

« Reconnu Saveur de l’année »

Le logo a été crée en 1997 par la société Monadia. Il est censé distinguer un produit dont le goût est particulièrement apprécié des consommateurs

Intérêt

Des jurys de consommateurs dégustent et notent différents produits lors de tests "en aveugle". Ceux qui recueillent les meilleurs scores sont « reconnus saveur de l’année ».

Si le principe paraît a priori séduisant, l’intérêt réel est en fait limité. En effet, il n y a pas d'exigence particulière sur le nombre de produits testés. En clair un produit peut-être lauréat face à un ou deux concurrents seulement. Des produits bien meilleurs, qui n'ont tout simplement pas concourru, existent peut-être sur le marché !

Le logo « saveur de l’année » est avant tout un enjeu marketing pour les professionnels qui souhaitent dynamiser leurs produits.

Comment ça marche ?

Chaque année, moyennant un prix forfaitaire, les professionnels peuvent inscrire leurs produits aux tests. Ces produits sont classés par catégories et soumis à des panels de consommateurs qui les dégustent et les évaluent. Les lauréats peuvent ensuite porter le logo pendant une année en acquittant des droits à la société Monadia.

Crédibilité

La société Monadia s’affiche comme l’ambassadrice de la « vox populi » en matière de goût. Pourtant, pour évaluer la qualité d’un produit et, le cas échéant, justifier un surcoût dans les rayons, le vote de groupes de consommateurs n’est pas suffisant.

Les produits « reconnus saveur de l’année » ne répondent à aucun cahier des charges. Il n’y a donc pas d’exigence sur la recette, ni sur les caractéristiques des matières premières ou les méthodes de fabrication. Les garanties n’ont rien à voir avec celle d’un Label Rouge pour lequel la qualité se construit depuis le producteur jusqu’au consommateur.

Par ailleurs, le suffrage est loin d'être universel puisque le nombre de produits testés dépend des industriels qui décident ou non d'inscrire leurs produits à ces tests ! Ainsi, dans certaines catégories de produits, il se peut qu’il n’y ait que deux candidats. La méthode n’est donc pas représentative de ce que les consommateurs trouvent dans leurs rayons.

Au final, Monadia refait, en beaucoup moins bien, ce que les consommateurs font tous les jours lorsqu’ils font leurs courses : choisir, goûter et comparer !