Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Étiquetage : les obligations des professionnels


Au moment de choisir, jeter un coup d’œil aux étiquettes est utile pour comparer les prix et la qualité
 (Comment lire les étiquettes). Les informations disponibles ne sont pas les mêmes selon qu’il s’agit de produits non emballés ou emballés.

Les produits non emballés

De nombreux produits sont vendus sans emballage : fruits et légumes frais, viande, fromage à la coupe,…

Le prix, en euros, toutes taxes comprises, doit alors apparaître sur une affiche à proximité de manière claire et lisible.

Pour les fruits et légumes, l’origine doit également être indiquée. Depuis le 1er février 2010, l’affichage de la provenance des fruits et légumes – déjà obligatoire en caractères lisibles et visibles – doit aussi apparaître en caractères d’une taille égale à celle de l’indication de prix.
Certains fruits et légumes sont normalisés et dans ce cas la qualité (extra, I, II,…) doit être précisée.

La présence de substances provocant des allergies ou des intolérances doit être signalée à proximité immédiate de l’aliment (par exemple sur les pique-prix, les vitrines des traiteurs, des charcuteries, des boulangeries...), de façon à ce que le consommateur n’ait aucun doute sur le produit concerné.

Les produits emballés

HypermarcheIls doivent comporter  les indications suivantes : 

  • La dénomination de la denrée alimentaire ;
  • La liste des ingrédients ;
  • Les ingrédients ou auxiliaires technologique provoquant des allergies ou des intolérances ;
  • La quantité nette en grammes, en litres ou multiples de ces unités ;
  • La quantité de certains ingrédients ou catégories d’ingrédients mis en avant par le fabricant ;
  • La date de durabilité minimale ou la date limite de consommation  sauf pour quelques produits (vinaigre, sel, etc) ;
  • Les conditions particulières de conservation et/ou d’utilisation ;
  • Le nom et l’adresse d’un professionnel : il peut s’agir du fabricant mais aussi d’un revendeur ou d’un conditionneur ;
  • Pour certains produits, comme la viande, les fruits, les légumes, le lieu d’origine ;
  • Un mode d’emploi, lorsque son absence rendrait difficile un usage approprié de la denrée alimentaire ;
  • Pour les boissons titrant plus de 1,2 % d’alcool en volume, le titre alcoométrique volumique acquis ;
  • Diverses mentions réglementaires comme l'estampille sanitaire ;
  • Une déclaration nutritionnelle, à compter de décembre 2016.

 

 

L'affichage des prix

Le prix peut être indiqué sur le produit lui-même ou au moyen d’un écriteau placé à proximité directe du produit. Cet affichage, clairement visible, ne doit comporter aucune ambiguïté sur le produit auquel il se rapporte.