Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Les adolescents

L'importance du calcium et du fer

C’est pendant l’enfance et l’adolescence que se constitue le squelette. La masse osseuse double en effet entre 10 et 17 ans. La consommation de calcium à cette période de la vie est donc fondamentale.  

Pourtant à l’adolescence, les apports en calcium ne sont pas toujours suffisants. Pour aider nos ados à couvrir leurs besoins, n'oublions pas que :

  • Les aliments les plus riches en calcium sont les produits laitiers : lait, yaourts, fromages. En pratique, pour assurer un apport adéquat en calcium, il suffit de consommer un produit laitier à chaque repas, y compris au goûter. Pour en savoir plus : Les produits laitiers.
  • La vitamine D favorise la fixation du calcium sur les os. Elle est notamment présente dans les poissons, le jaune d’œuf et dans certains laits enrichis.
  • L'activité physique contribue aussi à la fixation du calcium.

Chez les adolescentes, la déficience en fer est également fréquente. Elle peut-être due à la fois aux pertes liées aux règles et à une consommation insuffisante en viande et poisson. 

Les principaux aliments riches en fer sont la viande, le poisson, le foie et le boudin. Les légumes secs (lentilles, haricots blancs, pois chiches…) contiennent  également du fer mais qui est moins bien assimilé par l’organisme.

Et, contrairement aux idées reçues, les épinards ne sont pas les aliments les plus riches en fer !

Attention : la déficience en fer peut entraîner une anémie qui provoque une grande fatigue. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

Une petite astuce : la vitamine C favorise l’absorption du fer. En consommant un agrume (orange, pamplemousse, citron) aux mêmes repas que les aliments riches en fer, on favorise son assimilation.

Par contre il vaut mieux éviter de boire du thé pendant le repas car il limite l’absorption du fer !

Ados et alcool : soyons vigilants

BieresÀ l’adolescence, l’alcool est souvent consommé pour faciliter l’intégration à un groupe. Ses effets désinhibants sont rassurants, ils permettent de surmonter la timidité et de fuir les difficultés.

Mais la consommation d’alcool par les plus jeunes peut avoir de graves conséquences sur la santé. À court terme, l’alcool augmente les risques d’accident de la route, de violence, de malaise et de rapport sexuel non protégé. À plus long terme, il peut aussi favoriser le développement de nombreuses pathologies.

Aujourd’hui, les boissons fétiches des ados en soirée sont les "pré-mix", mélanges de boissons sucrées et de spiritueux qui masquent le goût amer de l’alcool. Cependant, même si on a tendance à l’oublier, ceux-ci ne sont pas moins dangereux que les autres alcools ! 

Il est important que les parents montrent l’exemple à leurs ados, notamment lors des soirées en famille ou des fêtes entre amis. En privilégiant les jus de fruits, cocktails sans alcool, vous leur montrerez qu’une soirée réussie ne dépend pas de la quantité d’alcool ingérée. Evitons également de proposer aux plus jeunes des boissons alcoolisées alors qu'ils n'ont pas envie d'y goûter.

Enfin, si vous pensez que votre ado boit trop d’alcool, commencez par en parler avec lui. Vous pouvez également demander conseil à un professionnel de santé, médecin ou psychologue.

Pour aller plus loin :
Espace dédié aux jeunes sur AlcoolInfoService
La brochure  pour les jeunes Alcool, vous en savez quoi ?