Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Les seniors

Soyons attentifs au risque de dénutrition

Avec l’avancée en âge, le fonctionnement de l’organisme se modifie,  l’appétit peut diminuer et les habitudes alimentaires se modifier

Ces changements peuvent entraîner une dénutrition qui s’accompagne parfois d’une perte de poids importante et de conséquences graves sur la santé. En effet, la dénutrition provoque une baisse des défenses immunitaires, une diminution de la masse musculaire et osseuse, un état de fatigue, des difficultés de déplacement… 

Prévenir la dénutrition est important pour vieillir en bonne santé. 

Certains facteurs, comme les problèmes dentaires, favorisent la dénutrition. Par ailleurs, la prise de certains médicaments et certaines carences alimentaires peuvent altérer la perception des goûts. C’est pourquoi les seniors ont parfois tendance à juger tous les aliments « fades » ce qui peut  accélérer la perte de l’appétit. 

Pour lutter contre la dénutrition, quelques principes simples peuvent être appliqués :  

  • Les protéinessont indispensables au maintien de la masse musculaire. Si leur apport est insuffisant, il est nécessaire d’enrichir l’alimentation avec des œufs, du fromage, du lait écrémé.
  • En cas de perte d’appétit, fractionner les repas (collation matinale, goûter…), servir de petites quantités, privilégier les aliments les plus appréciés.
  • Préserver la convivialité des repas : en famille, avec des amis ou en institution.
  • Compenser l’altération des goûts grâce à des plats plus relevés et odorants : sel, épices…
  • Veiller à la bonne hygiène bucco dentaire.
  • Lorsque la mastication est difficile, privilégier des préparations comme les mousses, les flans, les aliments mixés ou hachés…
  • Surveiller le poids tous les mois pour détecter une éventuelle perte de poids.           

En cas de perte de poids anormale ou pour tout conseil personnalisé n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant.

Prévenir la déshydratation

Chez les seniors, les réserves en eau du corps sont moins importantes que chez l’adulte. Par ailleurs, l’âge entraîne une baisse de la sensation de soif.

Les personnes âgées sont donc plus sensibles à la déshydratation et ce risque augmente en cas de forte chaleur, de fièvre, diarrhée ou vomissement, ou de dénutrition. La prise de certains médicaments, notamment diurétiques ou laxatifs, accentue le phénomène. 

Les seniors doivent donc veiller à consommer au moins 1,5 litre de boissons par jour, sous différentes formes : eau plate, pétillante, aromatisée, thés et tisanes, jus de fruit 100% pur jus, lait et boissons lactées… 

En cas de problème de déglutition et de « fausse route », il existe également des boissons gélifiées. 

Certains aliments riches en eau doivent aussi être privilégiés : potages, bouillons, fruits (melon, orange, raisin…), légumes (concombre, courgette, tomate…) et produits laitiers (yaourt, fromage frais). 

Les principaux signes de la déshydratation sont une bouche sèche, la perte d’appétit, la constipation, la fatigue, des urines foncées et odorantes. 

Si vous constatez l’un de ces symptômes ou si vous avez la moindre question à ce sujet, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

L'importance de l'activité physique

Le vieillissement a tendance à entraîner la fonte des muscles. Pour maintenir le capital musculaire, il est indispensable de pratiquer une activité physique régulière. 

L’activité physique n’est pas forcément le sport… 

Il n’y a pas d’âge pour commencer à bouger,en dehors des contre-indications majeures de type cardiaque, mais il faut le faire par étape. Le repère à atteindre est au moins 30 minutes de marche rapide chaque jour. Si vous n’y arrivez pas tout de suite, ne vous découragez pas et augmentez petit à petit à votre rythme. 

En cas de problèmes de santé ou de question à ce sujet, n’hésitez pas à consulter votre médecin avant de commencer une nouvelle activité.

En savoir plus : l'activité physique.