Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

La tuberculose bovine

vache limousineEn juillet 2013, la presse a révélé que le Royaume-Uni commercialise dans l'Union européenne, et notamment en France, de la viande issue de bovins atteints par la tuberculose bovine.

Lire notre édito sur la tuberculose bovine.

Quelle est l'origine de cette maladie ? Quels sont les risques pour les consommateurs ? Nous répondons ici à vos interrogations.

Qu’est-ce que la tuberculose bovine ?

La tuberculose est une maladie infectieuse due à une bactérie (du genre Mycobacterium) qui touche principalement les poumons mais peut aussi affecter d’autres viscères (appareil digestif, reins, foie…)

Il existe différentes souches qui sont à l’origine de l’infection chez de nombreux animaux et chez l’homme. On distingue la souche qui provoque la tuberculose chez l’homme (Mycobacterium tuberculosis), des souches responsables de la tuberculose chez les bovins (Mycobacterium bovis)  ou chez les volailles (Mycobacterium avium).

Cependant, ces souches ne sont pas forcément spécifiques, c’est-à-dire qu’elles peuvent infecter plusieurs espèces. Ainsi la bactérie responsable de la tuberculose bovine peut aussi infecter des animaux sauvages (blaireaux, cerfs, sangliers) mais aussi l’homme, même si ce  phénomène demeure rare. On estime qu’aujourd’hui le germe de la tuberculose bovine est responsable d’environ 1% des  tuberculoses observées chez l’homme en France.

Quels sont les traitements possibles ?

Pour toutes les formes de tuberculose, le traitement repose d’abord sur des antibiotiques qui doivent être pris sur des durées longues (plusieurs mois) et en associant plusieurs molécules. Il faut noter que les bactéries responsables de la tuberculose peuvent développer des résistances à certains antibiotiques ce qui complique les traitements.

Comment l’homme peut-il contracter la tuberculose bovine ?

On l’a dit, l’infection de l’homme par le germe de la tuberculose bovine est rare mais pas impossible. Elle peut se produire dans les élevages bovins infectés, là où les éleveurs sont exposés aux bactéries pathogènes en suspension dans l’air des étables.

En France, cette situation est très peu fréquente car la tuberculose bovine ne concerne aujourd’hui qu’un petit nombre d’élevages. Le taux d’élevages infectés est passé de 25% dans les années 50 à moins de 1% dans les années 2000 sous l’effet des politiques de dépistage et de prévention mises en place par les services vétérinaires.

Peut-on attraper la tuberculose bovine en mangeant des produits issus d’animaux infectés (lait, viande) ?

La tuberculose bovine peut se propager au consommateur par voie alimentaire et plus précisément par le lait non pasteurisé. La pasteurisation du lait, qui consiste à le chauffer à 72 °C pendant 15 secondes, permet de détruire le germe de la tuberculose bovine. Cette technique qui s’est quasiment généralisée au cours des 60 dernières années a contribué à réduire fortement la fréquence de la tuberculose bovine chez l’homme.

La transmission par la viande bovine porteuse de germes ne peut être exclue d’un point de vue théorique cependant il n’existe pas de cas connu d’une telle transmission.