Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
30
juin 10

Assiette tous risques

D’après le magazine de France 3 « Pièces à convictions » diffusé le 28 juin 2010, le contenu de nos assiette pourrait être dangereux...

Saumons d’élevage malades, poissons aux PCB, porc et poulet aux antibiotiques, légumes aux pesticides... et pratiques condamnables de quelques professionnels. Voilà un « menu » propre à assurer le succès d’une émission télé !

Comme souvent, certaines phrases reprises dans les médias sont au mieux imprécises (l’histoire des cabillauds d’élevage) au pire carrément fausses (les acides gras insaturés qualifiés dans certains papiers « de mauvaises graisses » alors que c’est tout l’inverse). Bien sûr, certaines des pratiques pointées du doigt, en particulier celles de certains vétérinaires véreux sont inacceptables car elles ne respectent pas les législations en vigueur. D’ailleurs la CLCV est régulièrement partie civile dans des actions en justice contre ce type de professionnels peu scrupuleux.

Mais ce qui m’a le plus surpris c’est un court passage largement monté en épingle par la presse. On aurait enfin une preuve scientifique que manger « discount » nuit rapidement à la santé. Sauf que la méthode utilisée laisse à désirer ! Primo, 3 journalistes « cobayes » suivis pendant 13 jours, même pour un test sur les cosmétiques, on trouverait que c’est peu ! Secundo, pour comparer sérieusement alimentation discount, « standard » et Bio, il aurait fallu s’assurer que chaque cobaye consomme les mêmes types de produit ! Le reportage n’apporte aucune garantie sur ce point et il est probable que « l’étude » porte sur des régimes alimentaires qui ne sont absolument pas comparables. En d’autres termes si le mangeur « bio » achète avant tout des fruits et légumes et des produits céréaliers, il n’est pas très surprenant qu’il perde du poids comparativement au cobaye qui achète des plats préparés. Cela n’a rien à voir avec le fait que les produits soit au bio ou pas mais s’explique par une différence évidente dans les apports caloriques !

Alors je pense qu’il est bon de rappeler quelques petits points. Qu’ils soient Bio, de grande marque ou à bas prix, des chips, des sodas, des saucissons, des plats cuisinés consommés en grande quantité auront toujours un impact sur la santé. Par contre, il existe dans tous les magasins des produits bruts (donc peu coûteux) à cuisiner soi même, des produits de saison au meilleur prix, qu’ils soient Bio ou non. Fort heureusement, ce n’est pas parce qu’on est pauvre ou qu’on fait ses courses en Hard-discount qu’on est condamné à devenir obèse et malade ! On peut manger bien ... et pas cher ! À condition de mettre la main à la pâte.

Taggé sous

Commentaires   

# Rani 02-07-2010 00:00
J'ai enregistré cette émission et je compte bien offrir cet enregistrement à ma famille à mes amis...
Quelle horreur ! quand je pense que depuis des années je pensais bien faire en mangeant du saumon... de Norvège, la plupart du temps !
Aujourd'hui, pour mes courses : saumon fumé d'Ecosse (j'espère que c'est différent !) poulet fermier, oeufs bios Pour la viande, ce sera comme d'habitude chez mon boucher et pour le poisson, j'ai la chance d'habiter près d'un petit port de pêche : j'irai directement "aux bateaux".
je vais privilégier la qualité à la quantité...
Répondre
# gautier 05-07-2010 00:00
En effet les Norvégiens ne sont pas trop friand du saumon d'élevage qu'ils produisent au même titre que nos éleveurs porcins et autres "éleveurs industriels" Français .Apres il ne faut pas s'étonner que les agriculteurs aientun taux de cancers supérieur a la moyenne nationale.
Le reportage était malgré tout assez novateur dans son genre.
Quand on apprend que les antibiotiques et les pesticides de nos aliments finnissent dans nos organismes; ils arrivent a dérégler notre santé sur le long terme.
Répondre
# RICHARD JEAN CLAUDE 20-12-2010 00:00
Je recherche une copie de qualité de ce reportage pour un festival documentaire...
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter