Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
29
mai 13

Comparer les prix des drives

C’est désormais possible via Internet.

vente à distanceLe nombre de drives a explosé en France, pays où les consommateurs sont aussi fans de sites de comparaison de prix puisque 92% des internautes de l’hexagone utiliseraient au moins un comparateur par an. Profitant de cet engouement, le moi de mai 2013 a vu s’ouvrir les premiers sites de comparaisons de prix entre drives.

En quelques clics, ces « outils » nous proposent donc de comparer le prix des courses dans les différents supermarchés drive à proximité de la maison ou du bureau et nous font miroiter de possibles économies sur nos achats alimentaires.

Attention cependant ! Les prix affichés par les divers comparateurs n’ont pas été forcément relevés le même jour. De ce fait, il pourrait donc y avoir de légères différences entre les prix annoncés pour votre panier et la réalité. Quant aux produits proposés, ils peuvent être différents d’un drive à l’autre (absence de telle marque, de telle présentation) ce qui ne facilite pas la tâche du consommateur. En effet, même si les sites Internet proposent des substitutions, celles-ci peuvent être surprenantes ou ne pas convenir (proposition de remplacer la référence « 1kg de rattes » par « 2,5kg de pommes de terre à frites » par exemple).
D’autre part, rien ne prouve que traverser la moitié du département pour faire quelques économies soit vraiment judicieux. Si un des sites propose bien d’intégrer le coût du déplacement en voiture temps vers les drives considérés, aucun comparateur ne tient compte de la perte de temps liée à ce déplacement. Or, il me semble que si on fait ses courses au drive plutôt qu’en magasin c’est justement pour ne pas perdre de temps !

Pour l’instant, les versions accessibles en ligne sont en rodage et présentent encore quelques défauts (absence de certains drives, enseignes non référencées, liste des produits incomplète...). Mais au final, en France comme dans les autres pays européens où ils sont en place depuis longtemps, ces sites gratuits (*) devraient séduire les consommateurs. Et vous ?

(*) Les start-up propriétaires des sites prévoient un financement par de la publicité, hormis celle des enseignes de la distribution.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter