Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
03
nov. 14

Gaspillage alimentaire : les petits gestes pourraient rapporter gros

Une opération « Foyers témoins » menée par l’ADEME permet d’estimer le coût complet représenté par le gaspillage alimentaire.

gaspillage épluchuresL’ADEME évalue le gaspillage alimentaire au niveau national à plus de 20 kg par personne et par an, dont 7 kg d’aliments encore emballés. Afin d’en savoir plus sur les gestes simples qui au quotidien pourraient aider à réduire le gaspillage, l’ADEME a suivi pendant plusieurs semaines 20 foyers témoins, soit 66 personnes dont 41 adultes et 25 enfants. Ces familles vivent à Aulnay-sous-Bois (93), dans la Communauté Urbaine de Nantes Métropole (44) ou le Pays d’Aix (13) et habitent aussi bien des pavillons, des collectifs de centre ville que des logements sociaux.

Pendant 3 semaines, les familles ont collecté l’ensemble de leurs déchets alimentaires sans changer aucune de leurs habitudes. Première conclusion, les aliments les plus gaspillés sont les légumes et les liquides. De plus, en extrapolant à l’année, on constate que chacune des personnes jetterait l’équivalent d’un repas chaque semaine. Sur une année, le coût du gaspillage alimentaire représenterait en moyenne 91 € par habitant (et même 123 € en intégrant les épluchures potentiellement évitables), soit 7,7 % de l’ensemble des dépenses liées à l’alimentation déclarées par les foyers témoins. L’impact économique de ce gâchis est donc conséquent !

Dans un second temps, chaque famille a choisi les gestes(*) qu’elle a bien voulu tester parmi une dizaine proposée et les a appliqués durant trois semaines. Même s’il subsiste de gros écart entre les familles, on constate une diminution moyenne de -44 % du gaspillage alimentaire, avec une forte baisse du gaspillage pour les liquides, les féculents et les fruits et de légumes.
Du point de vue économique, si les gestes « anti gaspi » étaient mis en place sur une année complète, ces familles pourraient économiser 77 € par personne.

Ces résultats montrent que s’ils étaient déployés à grande échelle, les petits gestes du quotidien pourraient permettre de réaliser des économies substantielles et réduire significativement le gaspillage alimentaire des ménages.

(*)Les 10 gestes testés par les familles témoins : 1 Vigilance sur les promotions en fonction des dates de péremption ; 2 Adéquation des achats récurrents avec les besoins ; 3 Ranger le frigo en fonction des dates de péremption ; 4 Différencier les produits à DLC de ceux à DLUO ; 5 Adapter les quantités en fonction du nombre de couverts ; 6 Limiter les épluchures/fânes ; 7 Congeler les restes ; 8 Don ; 9 Cuisiner les restes et accommoder les plats ; 10 Consommer les fruits/légumes en entier.

Origine du gaspillage (Source : Commission européenne, 2010)

- ménages : 42 %
- industrie agroalimentaire : 39 %
- détaillants : 5 %
- secteur de la restauration : 14 %

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter