Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
16
janv. 12

Les ados, la pub et FaceBook

Les réseaux sociaux seraient-ils de nouveaux moyens pour faire de la pub ?

De plus en plus de publicités diffusées à la télé ou sur le Net incitent les consommateurs à rejoindre la communauté des fans de la marque sur FaceBook. Déjà 16 % des socionautes suivraient ainsi une marque selon l’IFOP.

Sur ces pages, des jeux, des vidéos, des pubs Tv, des concours, des réductions commerciales mais aussi des informations exclusives sur les nouveautés, des invitations à des événements, à soutenir des actions humanitaires ou à s’exprimer sur une édition spéciale ou la sortie d’une nouveauté. Et puis bien sûr, des messages réguliers (souvent sur un ton humoristique ou décalé) postés par la marque … histoire de se rappeler à votre bon souvenir.

Tout cela a de quoi séduire bien des ados présents sur les réseaux sociaux. Y compris ceux qui ont moins de 13 ans !

Lorsqu’on les interroge au cours des actions de décryptage de la publicité menées par le réseau CLCV, les ados déclarent ne pas considérer ces pages Fans comme du marketing. Pas plus qu’ils ne considèrent que porter un T-shirt floqué du nom d’une grande marque de vêtement de sport ne les transforme en publicité ambulant ! C’est pour eux avant tout une façon d’afficher leurs goûts, leurs « valeurs » auprès de leurs amis FaceBook. Pourtant, chaque fois qu’ils cliquent sur « J’aime », qu’ils laissent un commentaire, qu’ils partagent une vidéo présente sur la page, ils se font les relais de la marque.

Une façon subtile de créer un lien entre les marques et les consommateurs. Subtile mais rudement efficace parfois ! En effet, certaines pages, comme celles de Oasis, M&M’s,Nutella, La Vache qui Rit ou Crunch comptent des centaines de milliers, voire des millions de fans.

Commentaires   

# Christophe Maziere 06-03-2012 11:25
Le racket des autoroutes françaises
Je viens de voir un reportage ou le CLCV à enquêté sur le manque d'affichage du tarif des parkings, c'est une bonne chose. Mais je me demande par contre pourquoi personne dans ce pays ne dénonce les pratiques des autoroutes françaises qui au delà des tarifs scandaleux pratiqués, n'affichent absolument rien à l'entrée des péages. À croire que les sociétés autoroutières sont toutes puissantes alors que pas un jour ne passe dans ce pays ou l'on dénonce la hausse des prix. Les autoroutes NADA. Quand on connaît le coût d'un plein de carburant aujourd'hui, cela vous coûte quasiment le même tarif en peage pour faire un Paris bordeaux . L'automobiliste qui n'a donc pas les moyens n'aura donc que le choix d'emprunter d es RN ou départementales surchargées et dangereuses . Quand on sait que moins de 10% des tués ont lieu sur autoroute, on se rend compte que seuls les plus riches ont accès à la sécurité. Ou est le fameux modèle social français ? Nulle part. De plus, taxer sans arrêt l'outil de travail qu'est la voiture ne motivera jamais une personne à être mobile, et le tarif scandaleux des autoroutes françaises devrait être bien plus souvent dénoncé. Une dernière chose, il y a 3 ans alors que j'étais en tournée dans le pays et obligé donc de prendre le réseau autoroutier, j'ai comme tout le monde voulu me ravitailler dans une station ( puisque tout est fait pour qu'on ne puisse en sortir) coût de 2 bananes = 3€!!! Le kilo de poires= 22€!!! Le reste n'en parlons pas. Il y a 3 ans déjà. Tout va bien dans le pays ou la vie est plus chère...! Alors merci aux associations d'essayer de mettre la pression sur ce qui est vital pour nous, à savoir circuler sur des voies qui devraient être gratu ites depuis les années 90!
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter