Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
18
janv. 13

Les Anglais veulent en savoir plus sur les OGM

La conclusion d’une enquête menée par l’agence britannique en charge de la sécurité alimentaire.

Entre juin et septembre 2012, la Food Standards Agency a interrogé 1.467 Britanniques sur l’étiquetage des OGM dans les produits alimentaires.

Nourri sans OgmAu Royaume-Uni, comme dans tous les pays de l’Union européenne, l’étiquetage des produits destinés à l’alimentation est obligatoire dès lors qu’ils contiennent plus de 0,9% d’OGM. Même si seulement 2% d’entre eux disent le rechercher spontanément sur les emballages, une grande majorité des consommateurs britanniques sondés considèrent que cet étiquetage est «important». Et pour peu qu’on creuse la question, il semblerait même que nos voisins anglais désirent être plus précisément informés sur l’utilisation des OGM.

Ainsi, alors que de nombreux participants à l’enquête ignoraient que les éleveurs utilisaient des aliments contenant des OGM pour nourrir leurs animaux, une fois informés de cette utilisation, ils ont généralement considéré que les produits issus de ce type d’élevage devraient être étiquetés.

Pour l’instant, un étiquetage spécifique des produits alimentaires issus d’animaux nourris avec des OGM comme la viande, le lait ou les œufs n’est pas prévu en Europe. Quelques pays dont la France, font figure d’exception en ayant mis en place de manière volontaire, la mention « Issu d’animaux nourris sans OGM » pour les produits d’origine animale.

Suite à cette enquête, une telle mention verra-t-elle le jour en Angleterre ? En tout cas, c’est un argument de plus pour réclamer aux instances européennes de plancher sur la question afin que les consommateurs de l’UE puissent exercer pleinement leur choix.

Pour aller plus loin :
Quels risques dans nos assiettes : les OGM

OGM : peut-on les éviter ?

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter