Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
20
juil. 12

Les yeux ou le ventre

Quand on choisit un aliment uniquement avec les yeux, le ventre y trouve-t-il son compte ?

Bocal de BoloBalls PanzaniConsternation chez ces adolescents réunis par l’association « Le Panier de la mer » et la CLCV au Centre social du Détroit à Boulogne sur mer pour une initiation au marketing alimentaire. Après avoir visionné l’alléchante publicité télé pour les Bolo Balls de Panzani, ils semblent déçus lorsque je leur présente le bocal de 400g de cette « sauce tomate cuisinée avec une préparation de viande… ».

Les remarques fusent ! « Il est tout petit ce bocal »… « Elles sont où les boulettes ? »… « C’est vraiment pour 4 personnes ? Moi je mangerais bien ça tout seul »…

Alors qu’ils reconnaissent avoir été séduits par l’ambiance vacances de la pub, les images de la sauce fumante et des boulettes « généreuses », la triste réalité s’impose. Deux boulettes tiennent dans une cuillère à café ! Et l’assiette prévue pour une personne (60g de spaghettis et un quart du bocal de Bolo Balls) semble peu généreuse !

Un des jeunes remarque sur le bocal la mention « un max de viande ». La lecture de la liste des ingrédients nous révèle la présence de 15% d’une préparation à base de viande et de protéines végétales (soja) et de 4% de viande de porc. En calculant la quantité de viande et protéines végétales dans le produit fini, nous obtenons un chiffre mirobolant : chaque personne aura 17g de viande et de protéines végétales ! On est loin de ce qu’on imagine derrière les mots « un max de viande ».

Pour ces jeunes habitués des ateliers cuisine proposés par « Le Panier de la mer », une conclusion s’impose ! Pour ne pas se faire avoir, il vaut mieux lire la liste des ingrédients des plats cuisinés … et faire ses boulettes soi-même.

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter