Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mar.
06
mai 14

Un supermarché sans emballages

À Berlin, une start up allemande va lancer un espace de vente « zéro emballage ».

DistributeursQuand on rentre du supermarché, une de nos premières actions avant de ranger les courses consiste souvent à jeter à la poubelle tous les suremballages inutiles : cartonnettes, films plastiques, sachets de pesée... Parfois, nous transvasons même immédiatement certains aliments secs (vendus dans un sachet entouré d’une boite en carton) dans de jolies boîtes de stockages.

D’où l’idée qu’ont eu trois berlinoises de créer un magasin « Original Unverpackt » où les produits alimentaires seraient majoritairement vendu sans emballage (unverpackt en allemand). Les consommateurs viendraient avec leurs propres contenants (bouteille en verre, boîte en fer, sac en tissu...) ou en louraient sur place afin de ne prendre que la quantité dont ils ont réellement besoin. Pour les produits secs (pâtes, riz, légumes secs, farine, épices, ...) des distributeurs tels que ceux qu’on voit en France pour la vente en vrac seraient à la disposition des clients. Pour le lait, l’huile et plus généralement les liquides, le rayon s’inspirera des bars à jus. Quant aux aliments qui ne peuvent pas être vendus sans emballage individuel, tels que la viande, la charcuterie, le poisson, ils seront emballés de manière écologique, par exemple avec des papiers paraffinés. Pour plus de cohérence, les fondateurs de « Original Unverpackt » misent sur le Bio, le local, voire les fruits et légumes « hors norme » du point de vue esthétique.

Ce projet, qui en est encore au stade de la conception puisque la start-up est toujours à la recherche de locaux, s’inscrit dans le cadre des initiatives européennes visant à limiter le gaspillage alimentaire. En effet, le pari est que les consommateurs achetant leurs denrées au poids, ils ne prendront que la quantité qui leur est nécessaire et devraient donc limiter leur volume d’aliments jetés.
Au moment où le Parlement européen vient d’approuver un projet législatif visant à réduire de 80% l’utilisation des sacs en plastique d’ici 2019, il est important de souligner que ces points de vente d’un nouveau genre contribueraient aussi à inciter les consommateurs à réduire la quantité d’emballages jetés.

En France, en moyenne, chaque année, les emballages représentent 25% en poids des déchets jetés par les ménages et chaque foyer jette 20 à 30 kg de nourriture.

Commentaires   

# alice 12-05-2014 07:52
un peu comme quand on était petits : on allait à l'épicerie avec un cabas, le pot à lait, et on ramenait les bouteilles vides pour la consigne ; on nous mettait les lentilles dans un sac à papier et les tranches de jambons dans du papier parafiné
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter