Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
11
déc. 13

Foie gras : en attendant un label « bien-être animal »

Face aux critiques, l’interprofession du foie gras réfléchit à un label « bien-être animal ». D’ici là, comment savoir d’où vient le foie gras que nous consommons et comment il a été produit ?

Foies GrasLe foie gras reste une des vedettes des fêtes. Pourtant, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer les méthodes de production et en particulier le gavage des canards. D’ailleurs plusieurs pays et organisations appellent au boycott de ce produit.

S’il reste encore quelques élevages traditionnels en France, la plupart des exploitations sont industrielles et fournissent les très connus Labeyrie, Delpeyrat, Montfort... ou la grande distribution. Dans un certain nombre de ces exploitations, les conditions d’élevage sont déplorables. De plus, qu’il s’agisse de grandes marques ou de marques de distributeurs, certains n’hésitent pas à s’approvisionner aussi à l’étranger.

Comment savoir d’où vient le foie gras que nous consommons et comment il a été produit ?

Il y a tout d’abord l’estampille sanitaire qui indique où se situe l’atelier où a été préparé et conditionné le foie gras. Par exemple, la présence des lettres BG permet ainsi de savoir que le foie gras a été fabriqué et emballé en Bulgarie et non en France (FR). Cependant, cela ne donne pas d'indication sur le pays où ont été élevés les palmipèdes.

En achetant des foies gras bénéficiant d’une Indication géographique protégée (IGP), on en sait un peu plus puisque le consommateur est assuré que les canards ont été élevés, abattus et transformés dans le Sud-ouest. Mais ce label n’apporte pas vraiment de garanties quant aux conditions de gavage des palmipèdes. Ceux-ci peuvent être maintenus dans des petites cages individuelles.

Moins courant, le Label Rouge « Foie gras des Landes » est plus exigeant puisqu’il interdit le gavage en cage individuelle.

Cette pratique devrait d’ailleurs disparaître d’ici fin 2015 conformément à une directive européenne. Les canards seront alors gavés dans des cages collectives dans lesquelles l'animal peut interagir avec les autres et déplier ses ailes. De plus, afin de valoriser des pratiques d’élevage plus respectueuses, les professionnels du foie gras commencent à réfléchir à la mise en place d’un label « bien-être animal ».

S'y retrouver dans les dénominations de vente des foies gras

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter