Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
17
août 16

Tomates : comment s’y retrouver ?

L’interprofession et la DGCCRF ont mis au point un document d’information afin de clarifier l’offre de tomates sur le marché.

Rondes, allongées, en grappes, cerises, rouges, vertes, jaunes … Toutes les formes et toutes les couleurs sont possibles dans la famille des tomates. Mais il faut avouer que ces dernières années, c’était plutôt la confusion sur les étals. Entre des « cœurs de bœuf » qui n’en étaient pas ou des « variétés d’antan » bien modernes, le consommateur était un peu floué !

A l’occasion de nos enquêtes sur la qualité des tomates de 2014 et 2015, nous avions dénoncé ces étiquetages ambigus, peu respectueux de l’information loyale des consommateurs et appelé les pouvoirs publics à agir en conséquence.

C’est dire s’il était primordial de pouvoir proposer une information plus structurée et donc plus claire pour les consommateurs pour ce légume largement consommé par les Français. C’est désormais possible grâce au référentiel validé par la DGCCRF et déjà mis en application depuis le mois de juin 2016. Celui-ci reste cependant d’application volontaire et peut compléter les informations obligatoires « ronde », « allongée », « cerise/cocktail », « côtelée ».

Referentiel tomates 2016

Désormais, du moins en théorie, il est impossible de nous vendre des tomates hybrides côtelées sous le nom de « cœur de bœuf » puisque celles-ci appartiennent au segment « Les Cœurs ». Cependant celui-ci représente aussi bien la véritable Cœur de bœuf (variété Cuor di bue) que des variétés hybrides. S’il s’agit d’une véritable Cœur de bœuf le producteur et le vendeur ont tout intérêt à indiquer la mention facultative de la variété afin de distinguer leur produit.

Vous l’aurez compris, bien que facultative, cette segmentation va plutôt dans le bon sens. D’autant qu’elle a vocation à s’appliquer à tous les niveaux, c’est-à-dire depuis les semenciers jusqu’au consommateur final.

Reste maintenant à savoir si les vendeurs vont se l’approprier rapidement afin que l’information du consommateur soit correcte. Si on peut espérer que cela sera effectivement le cas dans les grandes surfaces, celles-ci disposant de moyens importants pour former leurs personnels à cette nomenclature, cela pourrait être un peu plus long pour les revendeurs de fruits et légumes présents sur les marchés.

L’association de producteurs Tomates de France édite aussi un tableau présentant pour chaque type de tomate la meilleure façon de les déguster.

Usage tomates grande famille

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter