Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
18
déc. 15

Tour d’horizon des solutions locales (2/2)

En réaction à l’industrialisation de la nourriture et à la perte de confiance qu’elle entraine, de nombreux consommateurs souhaitent se tourner vers des circuits alimentaires de proximité.

Lire la première partie

La Ruche qui dit Oui !

laruchequiditoui« La Ruche qui dit Oui ! » est une entreprise issue de l’économie sociale et solidaire. Elle permet à des consommateurs de se fournir en produits locaux directement auprès des producteurs de leur région via un portail Internet. Les membres d’une Ruche locale choisissent leurs produits auprès des fournisseurs de la Ruche. Ceux-ci se situent dans un rayon de quelques kilomètres autour de la Ruche (moins de 250km) et proposent divers produits fermiers et artisanaux. Si les commandes sur Internet sont assez conséquentes, les producteurs organisent une livraison. Les consommateurs récupèrent leurs commandes à la Ruche, c’est-à-dire chez un particulier ou dans une structure qui tire un complément de revenu de cette activité.

Côté prix, ce sont les producteurs eux-mêmes qui les fixent. Sachez tous de même que sur le prix affiché sur le site une commission de 16,7% est prélevée, puis partagée équitablement entre l’entreprise qui administre le site et le responsable de la Ruche locale.

Le principal avantage de ce système qui séduit surtout des urbains est le paiement en ligne et le large éventail de produit proposé dans certaines Ruche. 

Points de vente collectif et magasins de producteurs

magasin de producteursUn point de vente collectif est une forme particulière de magasin de producteurs puisque ce sont les producteurs qui assurent à tour de rôle la vente. Ces magasins se situent le plus souvent en périphérie urbaine, au croisement de passages fréquentés pour se rapprocher des consommateurs. Ils sont cogérés par des producteurs ce qui impliquent qu’ils s'entendent sur l’offre en magasin, sur les prix pratiqués, les horaires d’ouverture au public. Les prix comprennent bien évidemment les frais inhérent à la gestion du local de vente.

Bœuf, volaille, porc, produits laitiers, fruits et légumes, œufs, escargots, miel, plantes aromatiques, pains, tartes, conserves, bières, huiles, sirops,… tout est possible selon la région et la saison. La présence dans le magasin, par roulement, des différents producteurs associés parvient à créer une relation de confiance avec les consommateurs. De fait, lorsqu’ils sont bien achalandés, ces magasins peuvent être une réelle alternative aux grandes surfaces.

Marchés de producteurs

La vente sur marché de producteurs se fait dans le cadre d'une réunion périodique ou ponctuelle, dans un espace désigné par les pouvoirs publics (la mairie, le plus souvent). Ces marchés rassemblent des producteurs fermiers et artisanaux et privilégient le contact direct entre producteur et consommateur. Certains sont réglementés par une charte qui exige que les produits présents sur le marché proviennent directement et exclusivement de producteurs et se reconnaissent à leur logo « Marchés des Producteurs de Pays ». Ceux-ci viennent en général de la région où se tient le marché. Cependant, en région parisienne, des marchés de producteurs venant des régions rurales peuvent occasionnellement.

Distributeurs automatiques

distributeur automatique de fruits et légumesDestinés aux consommateurs pressés, qui n’ont pas forcément le temps ou l’occasion de se rendre à la ferme ou de s’abonner à un panier, ces distributeurs automatiques sont mis en place par des producteurs au bord des routes, sur des aires de covoiturage ou sur des parkings. Ouverts 24h sur 24, 7 jours sur 7 et simples d’emploi, ils dépannent en cas d’imprévus ou font le bonheur des consommateurs ayant des horaires décalés. On y trouve des paniers complets mais aussi des légumes à l’unité, de la soupe ou des œufs. Certains sont mono produit : pommes de terre, lait … Cette forme de commercialisation est souvent complémentaire des précédentes.

 

Article écrit par la CLCV du Pas de Calais, suite à son cycle de conférences-débats intitulé :
« Favoriser un système alimentaire de qualité en rapprochant consommateurs et producteurs ». Ces soirées ont été réalisées avec le soutien financier du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais et la Communauté d'agglomération du Boulonnais.

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Newsletter