Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
08
avril 16

Ecouter sa faim pour rester mince

D’après l’INSERM, manger en écoutant son appétit, indépendamment de ses émotions et sans se restreindre, est associé à un risque plus faible de surpoids et particulièrement d’obésité.

repasUne équipe de chercheurs de l’INSERM (l'Institut national de la santé et de la recherche médicale) a proposé aux participants de la cohorte NutriNet-Santé de répondre à un questionnaire sur la façon dont ils s’alimentent. Mangent-ils uniquement s’ils ont faim ? Mangent-ils en fonction de leurs émotions du moment ? S’obligent-ils à se restreindre même s’ils ont encore faim ? Continuent-ils au contraire à ingurgiter des aliments alors qu'ils n'ont plus faim ?

L’analyse des IMC (Indice de masse corporelle) et des réponses apportées par les quelques 12 000 hommes et 40 000 femmes âgés d’une moyenne de 50 ans ont montré que les personnes qui écoutent leur corps et sont capables de trouver des alternatives à la nourriture en cas de stress ou d’anxiété ont le plus faible risque d’être en surpoids ou obèses. C’est particulièrement vrai pour les femmes.

De plus, cette analyse de l’association entre alimentation « intuitive » et corpulence semble confirmer que la restriction, et par conséquent les régimes, ne fonctionnent pas sur le long terme.

Autrement dit, s’autoriser à manger tout ce qu’on veut à partir du moment où l’organisme le demande, manger pour des raisons physiques et non émotionnelles, c’est bon pour la santé.

D’ailleurs, pour ces scientifiques français, il serait utile d’insister dans les programmes d’éducation à l’alimentation santé sur ce qui pourrait sembler être une évidence. Voire d’inclure dans les messages de santé publique les recommandations suivantes : « Mangez lentement », « Ecoutez votre faim », ou encore « Faites confiance à vos signaux corporels ». Ils contribuent au même titre que « Mangez cinq fruits et légumes par jour » ou « Evitez de manger trop gras, trop salé, trop sucré » à améliorer notre santé aujourd’hui et à prévenir le risque de maladies futures.

GM Camilleri et coll. Intuitive Eating is Inversely Associated with Body Weight Status in the General Population-Based NutriNet-Santé Study. Obesity, édition en ligne du 17 mars 2016

Vous souhaitez vous aussi devenir un acteur de la recherche et, en quelques clics chaque mois, jouer un rôle important pour l'amélioration de la santé de tous et le bien-être des générations futures ? Vous pouvez vous inscrire sur le site de NutriNet-Santé.

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA