Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
29
mai 09

Le juste prix du lait

Les éleveurs laitiers se mobilisent fortement contre la baisse du prix du lait au producteur qui a chuté de 30 % en un an.

Dans les grandes surfaces, le prix du litre de lait demi-écrémé UHT est compris entre 0,70€ et 1€. Mais quel est le coût de production d’un litre de lait et quel est le prix payé au paysan par la coopérative laitière ?

 J’ai la chance d’acheter mon lait directement à un producteur laitier du Boulonnais, Olivier Fourcroy. Il a un troupeau de 50 vaches laitières nourries à l’herbe (sur 48 ha de pâtures) et aux céréales produites sur l’exploitation. Seul le tourteau de colza utilisé comme complément est acheté. Pour essayer d’y voir plus clair, je lui ai posé quelques questions.

« -Olivier, quel est le coût de production de votre lait ?
-En tenant compte de la main d’œuvre, du prix de l’aliment pour bétail qui a augmenté de 15% en un an, des frais d’insémination,... les 1000 litres de lait reviennent à 280€, soit 0,28€/litre. A ce prix là, je ne dégage aucune marge.

-A quel prix la coopérative laitière vous achète-t-elle votre lait ?
-En avril, ma coopérative me l’a acheté à 0,22€ le litre. Mais, on livre notre lait pendant un mois sans en connaître le prix à l'avance.

-Pourquoi les producteurs réclament-ils un prix de 305€ les 1000 litres ?
-Dans mon cas, si on m’achète mon lait 0,305€ le litre, cela me permettrait d’avoir tout juste une rémunération au SMIC, pour un travail 7 jours sur 7. Cela serait une rémunération plus équitable. »

Alors forcément, quand Olivier voit le prix de vente du lait en grande surface, il s’interroge sur la marge réalisée par les transformateurs et les distributeurs. Sur ce point, les consommateurs aussi aimeraient y voir plus clair. Car bizarrement, les hausses des prix de production sont répercutées sur le prix de vente ... mais très rarement les baisses !

Commentaires   

# gautier 18-06-2009 00:00
Cotoyant le milieu agricole,
un éleveur m'a confirmé que son objectif est de produire un maximum de lait avec un minimum de vaches.
La selection des races " bonnes laitières"
Comme partout ,on produit un maximum pour être rentable ;et ensuite l'offre est plus forte que la demande et les cours s'effondrent
En plus il y a la concurrence des pays Européens ,et les grandes surfaces qui se gavent au passage.
Répondre
# mouns 06-08-2010 00:00
ah oui svp les producteur arrete de parler de vache bonne l'aitiere la bonne race ect se prouver une vache bonne l'aitierre fourni toujour le meme lait de meme quantite un peu pres ce ta dire tres bonne ok mais les autre vache fourni du lait moins souvant plus concitan ect....certe mais le lait quelle founi et de mellieur qualite elle ne pas reconu parce que pas asssez de production pas fiable la vache nous dit ton pas que il faut de tout pour fair un monde il faut aujourdhui avoir un troupeaux melange une production qui soit ni trop de lait pour un minimum de vache produire juste ce que peux produire avoir la qualite pas la quantiter vous savait que aujourd'hui 10 vache ne sufis pas pour vivre de sa ce grave on voit pas que lagriculture employer par certains et imposer par d'autre nefaste mortelle pour tout les etre vivant eh bien sure on va encore payer mais cette fois pas on n'argent pas de credit avec ce qui nous antour quant il yaura plus d'eau plus de terre pour plante que des terre sterille ect... bien sure on va manger de clone OK VOUS CONPRENAIT L'HEURE ,ne plus a la negocation
Répondre
# mouns 06-08-2010 00:00
ral bol des industrielle qui on mit on place une politique barbare qui ne corespant pas du tout a la vie actuelle il nous revande le lait le moins cher du marcher jusqua 78centime d'euro il achete le lait des producteur le moins cher possible de premiere qualite ce ta dire le lait superieur le lait qui vient des producteur et on parle bien sure des producteur de compagne pas les producteur industrielle clonage lait melanger bouffe chimique pas industrielle venant certe de lindustrie agro alimantaire mais tres chimique ect... ce simple il achete le lait de tres haut qualiter a tres bas prix le melange pour augmanter la quantiter si il ya un probleme ce eux l'etat doit reagir aux plus vite et sanctionne et mettre la pression a fin de s'assoir autour de la table et de negocier un prix resonable et une mellieur qualiter du lait le moins cher du marcher ah oui ce vrai l'etat ne peux pas puis que les elu on des part des action dans ces industrie que sa soit du producteur industrielle jusqua la vend ce ta dire tout les grosse boite privee comme l'agro alimantaire et auchant ect... qe faire il ne peuve pas negocier avec eux meme puis que ce eux qui prenne la part qui revient aux producteur je crois qu'il ya un de trop il ya pas de gateaux on plus maintenant ce flagrand alors demain qui va rester et travailler gratuit ce encore les producteur et les peuple qui va paye et bien sure la plupart entre nous on des credit alors une question me vint j'usqua quant allon nous pouvoire payer????????
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA