Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
04
nov. 09

Les compléments alimentaires dans le collimateur

Afin d’améliorer la sécurité des consommateurs, l’AFSSA met en place un dispositif de vigilance sur les compléments alimentaires.

Pour la plupart des Français, une alimentation équilibrée suffirait à apporter tous les nutriments nécessaires à la santé. Cependant, depuis quelques années, les ventes de compléments alimentaires ne cessent de progresser.

Dans quelques rares cas (grossesse par exemple), la prescription de certains compléments par un médecin peut s’avérer nécessaire. Mais, bien souvent, c’est de sa propre initiative que le consommateur a recours à une supplémentation. D’autant que le marketing promet monts et merveilles ! Des pilules pour bronzer, pour maigrir, pour bien vieillir, pour passer l’hiver sans bobos... Mais aussi des compléments alimentaires pour la ménopause, pour les articulations douloureuses... Sans compter toutes ces plantes exotiques aux propriétés « miraculeuses »...

Qu’ils soient vendus en pharmacie, en grande surface, dans les clubs de remise en forme ou sur Internet, les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Et leur consommation n’est pas dénuée de risques ! Elle peut provoquer chez certains consommateurs de sérieux effets indésirables. Pire, l’utilisation de certains produits trouvés sur Internet peut s’avérer très dangereuse !

Le dispositif de vigilance l’AFSSA devrait donc permettre d'identifier rapidement d'éventuelles réactions nocives liées à la consommation de compléments alimentaires et améliorer la sécurité du consommateur. Les déclarations d’effets indésirables, respectant l'anonymat du consommateur, seront adressées à l'AFSSA par les professionnels de santé (médecins, pharmaciens,...).

Encore faut-il pour cela que le consommateur signale à son médecin les problèmes survenus à la suite de la consommation de compléments alimentaires ! Or, bien souvent, ces produits sont achetés sans prescription médicale, sur le conseil d'un proche ou tout simplement en se promenant dans les rayons ou sur Internet.

Et vous, consommez-vous régulièrement des compléments alimentaires ?
Êtes-vous prêts à l’avouer à votre médecin et à lui signaler d’éventuels effets secondaires ?

Pour en savoir plus, consultez notre enquête de 2007

Commentaires   

# gerard 05-11-2009 00:00
Je n'utilise jamais cette sorte de chose. On peut déjà se rendre malade simplement en consommant un plat comportant un élément auquel on est allergique sans le savoir, alors aller délibérément Chercher des ennuis non merci pas pour moi! En plus à l'usage on doit se rendre compte sans aucun doute de l'inutilité pour le moins, et rapidement des effets secondaires néfastes. Alors mangeons sain et simple et soyons vigilants. Merci de m'avoir lu et a plus. Gegedema
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA