Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
18
mai 15

Mangera t-on des insectes demain ? (3/3)

L’ANSES recommande la prudence.

Produits alimentaires à base dinsectes

Bien qu’il existe un engouement croissant à utiliser les insectes dans l’alimentation humaine et animale, plusieurs aspects restent néanmoins à creuser davantage avant une diffusion plus large. En effet, on sait encore peu de choses sur les impacts de leur utilisation à des fins industrielles ou alimentaires.

L’Agence sanitaire française (ANSES) a d’ailleurs rendu un avis récemment mettant en avant un besoin de recherche notamment concernant les risques sanitaires éventuels liés à la consommation d’insectes et produits d’insectes, à la fois en alimentation animale et humaine. Dans cet avis, elle expose les dangers potentiels qui sont, entre autres, d’ordres chimiques (venins, facteurs antinutritionnels, etc.), physiques (dard, rostre des insectes, etc.), allergiques et microbiologiques (parasites, virus, champignons, etc.).

Face à ces éventuels dangers, l’ANSES recommande notamment d’établir au niveau communautaire des listes positives et négatives des différentes espèces et stades de développement des insectes pouvant ou non être consommés. Elle préconise également de définir un encadrement spécifique des conditions d’élevage et de production des insectes et de leurs produits, dans le but de garantir la maîtrise des risques sanitaires. En outre, elle recommande de fixer des mesures de prévention du risque allergique et invite à explorer la question du bien-être animal.

D’autres domaines clés nécessitant des recherches ont également été mis en lumière par la FAO. Outre la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux, il s’agit, entre autres, de l’amélioration du cadre législatif et la sensibilisation des consommateurs.

Lire Mangera t-on des insectes demain ? (1/3) ; Mangera t-on des insectes demain ? (2/3)

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA