Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
11
mai 09

Produits à prix cassés

Les Français font de plus en plus souvent leurs courses dans les enseignes Hard Discount.

Dans les supermarchés, les achats de produits « Premier Prix » sont plus nombreux dans les caddys.

 Le marché des produits d’entrée de gamme semble très convoité par les enseignes traditionnelles. La bataille a lieu au travers de nombreuses publicités dans la rue ou dans les médias. Par exemple, les supermarchés U nous parlent de « discount utile ». Chez Auchan, on déculpabilise les cadres recherchant des prix « très très hard-discount »....

Cette nouvelle façon de consommer pose un certain nombre de questions sur l’évolution du contenu de nos assiettes et de notre santé. En effet, on entend souvent dire que la précarité, la consommation de produits à bas coût et l’obésité sont liés. Certains consommateurs ne jurent que par les grandes marques, espérant ainsi manger des produits de meilleure qualité.

Qu’en est-il en réalité ? Mange-t-on vraiment plus calorique lorsque l’on achète des produits d’entrée de gamme ? Ingère-t-on plus d’additifs ? Consomme-t-on forcément des denrées de meilleure qualité nutritionnelle en achetant les grandes marques ?

C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans notre enquête « Produits à prix cassés : quelle réalité dans nos assiettes ? »

A mercredi pour la suite...

Commentaires   

# Laurent 12-05-2009 00:00
Bonjour,

Je constate que votre étude se limite aux produits "industriels", et ne mentionne absolument pas les produits qu'on peut trouver au marché, dans les magasins bio, voire directement sous la forme de paniers bio auprès des AMAP.

Et pourtant il me semble que l'INRA avait montré il y'a plus de 20 ans que la valeur nutritive des fruits et légumes issus de l'agriculture biologique (encore qu'il faudrait bien s'entendre sur le cahier des charges considéré) était bien supérieure àcelle des fruits et légumes "industriels".

Est-ce donc une volonté délibérée ?
Répondre
# Magali 12-05-2009 00:00
Bonjour
Certes! L'étiquette nous dit quelquechose. La différence nutritionnelle mais pas le gout.
Et malgré tout sur certains produits il y a une différence énorme entre les produits discount et les autres.
Alors on ne mange, il est vrai pour ce nourrir mais aussi pour se faire plaisir gustativement.. .
Répondre
# gautier 12-05-2009 00:00
Ceux qui mangent mal(viennoiseri es,charcuteries ,colas,boissons sucrées ,nuggets,patiss eries..)
que ce soit acheté dans un hard discount ou dans une grande enseigne ils deviendront égaux devant l'obésité.
Répondre
# FAUSTITO 13-05-2009 00:00
Je suis trés étonnée de vos résultats, à l'encontre souvent des analyses faites par UFC/QUE CHOISIR.
Pour ma part, achetant souvent des produits Leader Price, j'ai moi même trié les "bons produits" des plus mauvais. Ainsi les plats cuisinés leader price(rayon frais) sont beaucoup moins chers que les grandes marques (type fleury michon) mais il y a très peu de viande et beaucoup de riz. Alors finalement au prix vendu, cela fait cher la portion de riz que je sais faire à la maison. Et je ne vois pas là où est la qualité nutritionnelle. Certes cela correspond peut être à l'étiquetage. Mais si j'achète une portion de paella, je suis trompée en ne trouvant que du riz dans le plat. Je suis donc très sceptique sur vos études nuggets et autres par contre plutot de votre avis pour les yaourts, jambon.
Je maintiens cependant achetant leader price, carrefour ou grandes marques qu'il faut trier dans les produits discount car il y a du bon et du très mauvais.
Désolée mais je reste très très sceptique sur vos résultats tirés uniquement de l'étiquetage et non de l'analyse "en laboratoire" comme effectués par UFC/QUE CHOISIR.
Répondre
# lechalant 13-05-2009 00:00
La lecture de votre enquete me réconforte un peu dans le sens ou les conclusions correspondent à mes choix en matiére d'achat. Je regarde bien les etiquettes dans les différents magasins.Mais il faut dire qu'en plus des informations sur le produit , il faut le tester en le goutant.
Répondre
# Pascal 13-05-2009 00:00
Bonjour, je ne décolérais pas depuis ce matin, après avoir écouté sur Europe1 dans le 5/7 de Jean-Michel Duez, la prestation de l’un de vos responsable, essayant de nous faire ingurgiter (sans conviction), que les produits bas de gamme vendus par les hard discounters, étaient de qualité égale aux produits de grandes marques. Finalement, je ne suis plus en colère après avoir lu sur votre site Internet que, vous vous étiez contenté de comparer les étiquettes, de plus uniquement sur le plan nutritionnel, tu parles d’une étude, maintenant, je me gausse, je me bidonne, je me marre.

C’est en adoptant la même démarche simpliste, que des, comment dire pour ne pas choquer : drôles de zigotos, avaient nourri des vaches avec de la farine animale et prévoyaient même d’utiliser des boues de stations d’épuration pensez donc ces dernières étaient pleines de protéines, il ne fallait rien gâcher.

Je vous propose de faire deux petits tests: le premier essayez de nourrir un chien (il est hors de question que je propose un test sur un humain) de croquettes de chez Aldi pendant 3 ou 4 mois et rien que l’odeur développé par l’animal saura vous convaincre de la débilité de votre « étude ». L’état de la bestiole après plusieurs mois d’utilisation de ces croquettes et si vous n’êtes pas trop insensible devrait même (allez, je me risque) faire perler une larme au coin de votre œil sec.

Le deuxième, est encore plus simple, demandez aux gens qui achètent ces produits, s’ils continueraient à le faire s’ils avaient plus d’argent ou aux riches pourquoi, ils ne fréquentent pas ce genre de magasins. J’aimerais bien savoir, quel est le montant des pots de vin touchés par votre « association » pour nous vendre ce discours et si le responsable est encore capable de se regarder dans un miroir. Depuis quelques années déjà, il faut coûte que coûte faire passer dans l’opinion publique la plus large possible que ces produits sont de même qualité que les autres (à défaut de vrai pouvoir d’achat !)

Tout ce que je viens de dire est, je le reconnais très cruel à votre égard, mais reconnaissez que vous avez poussé le bouchon un peu loin. Qu’une association comme la votre participe à cette mascarade est anormal. Alors acceptez que cela génère des propos comme les miens.

Pour ne pas faire dans le tout négatif, je veux bien reconnaître, qu’effectivemen t les produits de la marque des magasins à l’exception de ceux d'Intermarché et Leclerc un bon cran en dessous, sont ma foi, devenus d’excellente qualité.

Je vous souhaite une très bonne journée en dégustant vos petites douceurs. Pascal CUENIN.
Répondre
# Véronique 16-05-2009 00:00
Bonjour, je suis totalement d'accord avec Gautier. Mais pour Pascal, il devrait nourrir son chien avec les croquettes Aldi et après il revient nous voir avec les résultats. Moi je mange régulièrement des produits discounts et je suis toujours là ! Pour ce qui est du niveau de vie, je fais plutôt partie des gens aisés et je fréquente quand même ce genre de magasins. Et je n'en ai pas honte ! Bizarre quand même de se rendre compte que quand on prend la défense des pauvres, ça dérange !!

Véronique.
Répondre
# gautier 18-05-2009 00:00
Je fais mes achats dans les grandes surfaces et les discounters.Che z les discounters,il y a certains bon, voire tres bon produits et du tres mauvais.Il y a certains produits qui ne sont plus présents dans les grandes surfaces car plus assez rentables...et d'autres qui ne sont pas issus de grandes marques mais trés bon et moins cher.
Répondre
# MVOTTO Gisèle 23-06-2009 00:00
Bonjour et merci pour ce travail documenté : je crois que je ne toucherai plus aux saucisses de Strasbourg. Par contre, j'aimerais bien être informée sur le saucisson (je sais, ce n'est pas maigre et tout, mais j'aime).
A bientôt et bon courage. Gisèle
Répondre
# gilliotte 21-10-2009 00:00
en tant que directeur de grande surface, j'ai souvent remarquer que les PP étaient de moindre qualité gustative que les MN ou les MDD.
Par exemple le thon entier des PP étaient plus souvent des miettes que des morceaux.
Il ne faut pas oublier de faire la différence entre un PP de gamme et un PP de marché!!!
Les apports alimentaires et autres sont peut-être les mêmes mais mais dans la bouche, c'est autre chôse.
JPG
Répondre
# gilliotte 21-10-2009 00:00
J'ai remarqué que la HD se développe surtout au moment dificile de la vie économique. Mais dés que la situation personnelle du client s'améliore, s'il continue ses achats chez les HD (sucre, lait, produits de base) il revient vite à la distrib traditionnelle.
Je n'ai pas fait de hautes études pour comprendre ce genre de chôses, 32 ans de métiers dont 28 ans de directeur me suffisent largement.
Je pense que vous devriez vous entourer de gens sur le terrain et qui vivent de l'intérieur cette situation.
N'oublier pas que les employés des grandes surfaces sont aussi des consommateurs.
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA