Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Sondage sur les farines d'insectes

Donnez-nous votre avis sur la possibilité de consommer des produits carnés et aquatiques provenant d’animaux nourris avec des farines à base d’insectes.

Actuellement des projets de recherche et développement sont menés au niveau européen et national pour développer de nouvelles sources protéiques basées sur la production d’insectes destinés à l’alimentation des animaux d’élevages (volaille, porc, poisson). Les recherches s’orientent sur la conception de bio-raffineries d’insectes composées principalement d’une unité d’élevage d’insectes, d’une unité de séparation et d’une unité de transformation. Dans ces bio-raffineries, les insectes sont ainsi nourris à partir de matières organiques diverses, dont la typologie est restreinte et surtout  ne contenant ni viande, ni déjectins, afin de valoriser la biomasse à l’échelle locale et sont ensuite transformés en farine, utilisée pour la fabrication d’aliments pour animaux.

Les porteurs de projets présentent les aliments à base d’insectes comme une alternative aux autres ingrédients riches en protéines utilisés en alimentation animale. Pour les volailles et les porcs, la substitution du soja, importé de pays tiers et largement issu de variétés génétiquement modifiées par des farines à base d’insectes permettrait de réduire la dépendance protéique des pays européens. Dans l’alimentation des poissons d’élevage, les aliments à base d’insectes pourraient constituer une alternative aux protéines animales transformées (farines animales).

 bioraffinerie insectes1

Nous aimerions connaître votre avis sur une éventuelle consommation de produits carnés et aquatiques provenant d’animaux nourris avec des farines à base d’insectes.

En supposant que :

  • l’alimentation des insectes est contrôlée,
  • les produits proposés aux consommateurs sont sûrs d’un point de vue sanitaire,
  • la farine d’insecte n’apporte pas de goût aux produits proposés aux consommateurs,

seriez-vous prêt à consommer :

Des produits carnés (porcs, ovins, caprins, bovins, volailles) nourris avec des farines d’insectes - 4.3%
Des poissons d’élevage nourris avec des farines d’insectes - 8.3%
Des produits carnés ET des poissons d'élevage nourris avec des farines d'insectes - 38.7%
Ni l'un ni l'autre - 40.5%
Je n'ai pas d'avis - 8.3%

 

En donnant ainsi votre avis, vous nous aidez à comprendre quelle est l'acceptabilité sociétale de ces nouvelles pratiques et à relayer les attentes des consommateurs auprès des pouvoirs publics et des professionnels.

 

Merci de votre participation !